UN COEUR NOUVEAU

En tant qu’enfant de Dieu, né de l’Esprit de Dieu et en qui l’Esprit habite, un cœur nouveau lui est donné. Un cœur de chair et bienveillant a remplacé son ancien cœur de pierre qui ne pouvait aimer selon l’Esprit.

Ézéchiel 36 : 26 Je vous donnerai un cœur nouveau, et je mettrai en vous un esprit nouveau (régénéré); j’ôterai de votre corps le cœur de pierre, et je vous donnerai un cœur de chair.

L’Esprit de Dieu nous guide dans la voie de l’amour, la manière de s’approcher, et comment enseigner la vie et l’amour de Jésus-Christ.

Proverbes 22 : 9 L’homme dont le regard est bienveillant (un cœur bien disposé et qui veille à ce que nul ne soit privé de la grâce) sera béni, parce qu’il donne (donne ce qu’il a reçu par grâce) de son pain au pauvre (celui qui est méprisé et rejeté).

Éphésiens 1 : 7-10 En lui nous avons la rédemption par son sang, la rémission des péchés, selon la richesse de sa grâce, que Dieu a répandue abondamment sur nous par toute espèce de sagesse et d’intelligence, nous faisant connaître le mystère de sa volonté, selon le bienveillant dessein qu’il avait formé en lui-même, pour le mettre à exécution lorsque les temps seraient accomplis, de réunir toutes choses en Christ, celles qui sont dans les cieux et celles qui sont sur la terre.

Un cœur bienveillant est aimant et il se soucie des autres.

Matthieu 9 : 36-37 Voyant la foule, il fut ému de compassion pour elle, parce qu’elle était languissante et abattue, comme des brebis qui n’ont point de berger. Alors il dit à ses disciples: La moisson est grande, mais il y a peu d’ouvriers.

Ce nouveau cœur de chair a la capacité de s’ouvrir plus grand que l’ancien cœur de pierre, nous devons le cultiver, le discipliner et de veiller afin qu’il demeure bien disposé envers les autres.

Une chose certaine, un cœur bienveillant pour bien s’acquitter de notre service envers les autres, nous goûterons à d’intenses souffrances. Il s’agit d’une vérité spirituelle incontestable. Aucun serviteur depuis l’Église primitive n’a à la fois sacrifié sa vie au service, son cœur pour les autres et vécu une vie facile.

Matthieu 20 : 26-28 Il n’en sera pas de même au milieu de vous. Mais quiconque veut être grand parmi vous, qu’il soit votre serviteur; et quiconque veut être le premier parmi vous, qu’il soit votre esclave. C’est ainsi que le Fils de l’homme est venu, non pour être servi, mais pour servir et donner sa vie comme la rançon de plusieurs.

Jean 15 : 13 Il n’y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ses amis.

1 Jean 3 : 16-18 Nous avons connu l’amour, en ce qu’il a donné sa vie pour nous; nous aussi, nous devons donner notre vie pour les frères. Si quelqu’un possède les biens du monde, et que, voyant son frère dans le besoin, il lui ferme ses entrailles, comment l’amour de Dieu demeure-t-il en lui ? Petits enfants, n’aimons pas en paroles et avec la langue, mais en actions et avec vérité.

Le cœur bienveillant embrasse la discipline et la direction de l’Esprit

Il y a plusieurs années, j’ai pu comprendre la réalité de la souffrance dans le service envers le Corps de Christ. La raison est que nous avons un cœur nouveau, un esprit régénéré et que l’Esprit de Dieu habite en nous. Ce cœur et l’Esprit rendent impossible d’être insensible aux besoins des autres.

Gardez notre cœur fermé et notre vie ressemblera à un voilier sans voile, mais en ouvrant la voile (notre cœur), le vent du Saint-Esprit remplira notre cœur, la voile afin d’être utilisé par Dieu. Si nous refusons d’ouvrir notre cœur, nous ne serons jamais un serviteur. Un voilier sans voile n’est utile à personne.

Matthieu 20 : 26 Il n’en sera pas de même au milieu de vous. Mais quiconque veut être grand parmi vous, qu’il soit votre serviteur;

Nous possédons un cœur de chair et l’Esprit de Christ que Dieu a mis en nous qui est exactement comme Jésus-Christ, nous sommes appelés à l’imiter en toutes choses malgré les souffrances que le service nous apporte.

1 Pierre 2 : 19-21 Car c’est une grâce que de supporter des afflictions par motif de conscience envers Dieu, quand on souffre injustement. En effet, quelle gloire y a-t-il à supporter de mauvais traitements pour avoir commis des fautes? Mais si vous supportez la souffrance lorsque vous faites ce qui est bien, c’est une grâce devant Dieu. Et c’est à cela que vous avez été appelés, parce que Christ aussi a souffert pour vous, vous laissant un exemple, afin que vous suiviez ses traces

L’exemple du Christ nous apprend qu’un cœur bienveillant est nécessairement travailleur. C’est un fait, quiconque travaille à l’œuvre de Dieu met forcément son cœur au service des autres.

L’apôtre Paul avait un tel cœur :

1 Thessaloniciens 2 : 9 Vous vous rappelez, frères et sœurs, notre peine et notre fatigue: c’est en travaillant nuit et jour, pour n’être à la charge d’aucun d’entre vous, que nous vous avons prêché l’Évangile de Dieu.

2 Corinthiens 12 : 13-15 En quoi avez-vous été traités moins favorablement que les autres Églises, sinon en ce que je ne vous ai point été à charge? Pardonnez-moi ce tort. Voici, pour la troisième fois je suis prêt à aller chez vous, et je ne vous serai point à charge; car ce ne sont pas vos biens que je cherche, c’est vous-mêmes. Ce n’est pas, en effet, aux enfants à amasser pour leurs parents, mais aux parents pour leurs enfants. Pour moi, je dépenserai très volontiers, et je me dépenserai moi-même pour vos âmes, dussé-je, en vous aimant davantage, être moins aimé de vous.

Nous pouvons penser avoir un cœur tourné vers les autres, mais si nous ne sommes pas engagés, que nous n’œuvrons pas pour l’Évangile à l’endroit où Dieu nous a placés, si nous ne sommes jamais incommodés par nos engagements, nous nous trompons nous-mêmes.

Jean 12 : 25-27 Celui qui aime sa vie la perdra, et celui qui hait sa vie dans ce monde la conservera pour la vie éternelle. Si quelqu’un me sert, qu’il me suive; et là où je suis, là aussi sera mon serviteur. Si quelqu’un me sert, le Père l’honorera.

Back to Top