LA PUISSANCE D’UNE PETITE FOI LIBÉRÉE

  • Quelle grosseur de foi est nécessaire à nos besoins ?
  • Petit, moyen ou grosse ?

Pourtant, Jésus a dit en matière de foi, une petite, c’est beaucoup !

Matthieu 17 : 20 C’est à cause de votre incrédulité, leur dit Jésus. Je vous le dis en vérité, si vous aviez de la foi comme un grain de sénevé, vous diriez à cette montagne : Transporte-toi d’ici là, et elle se transporterait ; rien ne vous serait impossible.

Luc 17 : 5-6 Les apôtres dirent au Seigneur : Augmente–nous la foi. Et le Seigneur dit : Si vous aviez de la foi comme un grain de sénevé, vous diriez à ce sycomore: Déracine–toi, et plante–toi dans la mer ; et il vous obéirait.Luc 18 : 8 Je vous le dis, il leur fera promptement justice. Mais, quand le Fils de l’homme viendra, trouvera–t–il la foi sur la terre ?

Ces paroles peuvent aussi laisser supposer qu’au retour de Christ, seul un petit nombre lui sera resté vraiment fidèle. En attendant, que chacun de nous fasse preuve de la foi qui crie à Dieu jour et nuit.

1 Pierre 1 : 7 afin que l’épreuve de votre foi, plus précieuse que l’or périssable qui cependant est éprouvé par le feu, ait pour résultat la louange, la gloire et l’honneur, lorsque Jésus–Christ apparaîtra,

Le plus grand miracle que nous avons reçu est la nouvelle naissance. La petite foi que nous avons utilisée quand nous avons reçu Jésus-Christ comme notre Seigneur, nous a transportés du royaume de Satan au royaume de Dieu. Il vous sortis de la mort spirituelle vers la vie éternelle et de l’obscurité satanique dans la lumière royaume de Dieu.

Colossiens 1 : 13 qui nous a délivrés de la puissance des ténèbres et nous a transportés dans le royaume du Fils de son amour,

Rien ne sera jamais comparer avec la puissance démontrée par Dieu quand Il nous a retiré de la famille de Satan et fait de nous son enfant. Tout autre miracle est un plus petit miracle.

Pourquoi avons-nous besoin de plus de foi pour recevoir un plus petit miracle que la nouvelle naissance ? Pourquoi avons-nous besoin d’une grande foi pour être guéri ?”

Plus de foi n’est pas la réponse…”Nous avons tous été coupables de dire à quelqu’un qui n’a pas reçu de guérison. Pourquoi avons-nous besoin d’une grande foi pour être délivré ?

Nous sommes également condamnés lorsque nous avons manqué de recevoir une réponse à la prière en disant: “Je n’ai pas assez de foi.”

Nous passons du temps à essayer de construire notre foi, quand ce n’est pas la réponse à tout. Nous n’avons pas besoin de plus de foi, mais de : “Libérer la foi que nous avons”

Dans les pays étrangers, nous voyons des personnes recevoir Jésus comme Seigneur et puis tout de suite être guéris de maladies grave. Ce qui est encore plus impressionnant, c’est que beaucoup sont guéris de maladies incurables et accepte Jésus après. Ces gens n’ont pas eu le temps de construire une grande foi, mais la petite foi qu’ils avaient, ils l’ont libérée.

Regardons l’échec des disciples…

Matthieu 17 : 18-19 Jésus parla sévèrement au démon, qui sortit de lui, et l’enfant fut guéri à l’heure même. Alors les disciples s’approchèrent de Jésus, et lui dirent en particulier : Pourquoi n’avons–nous pu chasser ce démon ?

Que s’est-il passé ? Regardons ensemble.

Matthieu 10 : 1 Puis, ayant appelé ses douze disciples, il leur donna le pouvoir de chasser les esprits impurs, et de guérir toute maladie et toute infirmité.

Jésus leur avait donné le pouvoir sur les esprits impurs et chaque type de maladie. Les disciples sortirent deux par deux en utilisant leur nouvelle autorité sur Satan. Et même, les disciples se réjouissaient que les démons leur fussent soumis

Luc 10 : 17 Les soixantedix revinrent avec joie, disant : Seigneur, les démons mêmes nous sont soumis en ton nom.

Alors pourquoi n’ont-ils pas réussi contre ce démon ? Regardons dans l’évangile de Marc

Marc a beaucoup plus de détails que dans Matthieu pour ce cas.

Marc 9 : 14-27 Lorsqu’ils furent arrivés près des disciples, ils virent autour d’eux une grande foule, et des scribes qui discutaient avec eux. Dès que la foule vit Jésus, elle fut surprise, et accourut pour le saluer. Il (Jésus) leur demanda : Sur quoi discutez-vous avec eux ? Et un homme de la foule lui répondit : Maître, j’ai amené auprès de toi mon fils, qui est possédé d’un esprit muet. En quelque lieu qu’il le saisisse, il le jette par terre ; l’enfant écume, grince des dents, et devient tout raide. J’ai prié tes disciples de chasser l’esprit, et ils n’ont pas pu. Race incrédule, leur dit Jésus, jusques à quand serai-je avec vous ? Jusques à quand vous supporterai-je ? Amenez-le-moi. On le lui amena. Et aussitôt quel’enfant vit Jésus, l’esprit l’agita avec violence ; il tomba par terre, et se roulait en écumant. Jésus demanda au père : Combien y a–t–il de temps que cela lui arrive ? Depuis son enfance, répondit-il. Et souvent l’esprit l’a jeté dans le feu et dans l’eau pour le faire périr. Mais, si tu peux quelque chose, viens à notre secours, aie compassion de nous. Jésus lui dit : Si tu peux ! … Tout est possible à celui qui croit. Aussitôt le père de l’enfant s’écria : Je crois ! Viens au secours de mon incrédulité ! Jésus, voyant accourir la foule, menaça l’esprit impur, et lui dit : Esprit muet et sourd, je te l’ordonne, sors de cet enfant, et n’y rentre plus. Et il sortit, en poussant des cris, et en l’agitant avec une grande violence. L’enfant devint comme mort, de sorte que plusieurs disaient qu’il était mort. Mais Jésus, l’ayant pris par la main, le fit lever. Et il se tint debout.

Dans l’Évangile de Marc, nous voyons que les disciples étaient entourés par un grand nombre de gens qui les regardaient. Il y avait aussi un groupe de scribes, (des incrédules) qui parlaient avec des disciples et les indisposaient.

Les disciples étaient vraiment intimidés par la foule et les scribes. Tous les yeux étaient rivés sur les disciples. Ils ont eu la pression du père inquiet, la foule et l’attitude critique des dirigeants religieux. Malgré qu’ils aient auparavant réussi, sous cette forte pression, ils ont échoué pour la première fois. Lorsque les disciples demandèrent à Jésus pourquoi ils ne pouvaient pas chasser.

Quelle fut la réponse de Jésus ? Il ne leur dit pas qu’ils manquaient de foi.

Regardons la réponse de Jésus :

Matthieu 17 : 20 C’est à cause de votre incrédulité, leur dit Jésus. Je vous le dis en vérité, si vous aviez de la foi comme un grain de sénevé, vous diriez à cette montagne : Transporte-toi d’ici là, et elle se transporterait ; rien ne vous serait impossible.

Avant d’en parler avec Jésus, les disciples avaient essayé d’analyser leur échec, entre eux et était venu à la conclusion qu’ils n’avaient pas assez de foi.

Jésus dit : Une petite quantité de la foi est nécessaire.

Entre le dernier cas réussi à chasser un démon et cette occasion d’échec, quelque chose s’était glissée dans la foi des disciples. Le problème avec les disciples ne fut pas le besoin de plus de foi, mais d’avoir de l’incrédulité, du doute et de l’intimidation.

  • Une foi comme une graine de moutarde est suffisante
  • La chose importante est de libéré cette foi et non plus de foi
  • Un peu d’incrédulité annule la puissance de la foi

S’il n’y a pas d’incrédulité, pas d’intimidation, une foi comme une graine de moutarde peut transporter une montagne dans la mer. L’incrédulité et l’intimidation agit comme un adversaire à la foi. Place la foi en captivité.

Jésus dit aux disciples… C’est votre incrédulité la raison.

Bien que Jésus fût dans la même situation que les disciples… La foule ou l’attitude critique des scribes. Jésus n’a pas été intimidé.

Matthieu 9 : 20 Et aussitôt que l’enfant vit Jésus, l’esprit l’agita avec violence ; il tomba par terre, et se roulait en écumant.

Jésus était un homme de foi. Il n’avait pas l’incrédulité, si sa foi était libre et sans entrave, c’est qu’il ne se laissait pas intimidé. Le pouvoir d’une foi comme une graine de moutarde.

La fourmi peut déplacer des objets beaucoup plus grands et plus lourds que lui-même. La foi est encore plus puissante que la fourmi. Quand Jésus a rencontré une résistance à son pouvoir de guérison et de miracle, il n’a pas blâmé le manque de foi, mais la présence de l’incrédulité.

Regardons quelques-uns de ces versets:

Matthieu 13 : 58 Jésus n’a pas beaucoup de miracles à cause de leur incrédulité.

Marc 6 : 5-6 Et il ne put faire là aucun miracle, si ce n’est qu’il imposa les mains à quelques malades et les guérit. Et il s’étonnait de leur incrédulité.

Marc 16 : 14 Plus tard, il apparut aux onze, pendant qu’ils étaient à table, et leur reprocha leur incrédulité.

Comment libérer notre foi ? En se débarrassant de l’incrédulité

Alors, comment se débarrasser de l’incrédulité ?

Jésus répond à cette question

Matthieu 17:21 Jésus dit: Comment que ce soit de cette sorte de démon ne sort que par la prière et le jeûne.

Jésus ne parlait pas du démon dans le jeune garçon. Parce que, il n’y a pas de démon qui n’est pas soumis au nom de Jésus.

Luc 10 : 17-19 Les soixantedix revinrent avec joie, disant : Seigneur, les démons mêmes nous sont soumis en ton nom. Jésus leur dit : Je voyais Satan tomber du ciel comme un éclair. Voici, je vous ai donné le pouvoir de marcher sur les serpents et les scorpions, et sur toute la puissance de l’ennemi ; et rien ne pourra vous nuire.

Éphésiens 1 : 21-22 au–dessus de toute domination, de toute autorité, de toute puissance, de toute dignité, et de tout nom qui se peut nommer, non seulement dans le siècle présent, mais encore dans le siècle à venir. Il a tout mis sous ses pieds, et il l’a donné pour chef suprême à l’Église,

Jésus parlait du démon d’incrédulité. Ces démons d’incrédulité ne sortent que par la prière et le jeûne. Il existe deux types d’incrédulité :

L’incrédulité rebelle

Exode 16 : 2 Et toute l’assemblée des enfants d’Israël murmura dans le désert contre Moïse et Aaron.

Première manifestation de l’incrédulité rebelle :

Plutôt que de se détourner de nos mauvaises voies, de reconnaître que nous devons nous sanctifier, de renoncer à notre passé et de se discipliner, on demande à Dieu de faire un miracle et nous chialons de notre situation. On n’accepte pas la parole du Seigneur, le plan de Dieu, de mettre en pratique sa Parole qui nous conduira vers ses promesses. Cette incrédulité nous éloigne de lui, on murmure et on demande des miracles.

L’incrédulité passive
« Cette sorte de démon ne sort que par la prière et le jeûne ».

L’incrédulité passive provient de la préoccupation des choses de la vie. Jésus met en garde contre les épines qui étouffent la Parole et de la rendre stérile.

Lisons ensemble:

Marc 4 : 18-19 D’autres ont reçu la semence parmi les épines ; ce sont ceux qui entendent la parole, mais en qui les soucis du monde, la séduction des richesses et l’invasion des autres convoitises, étouffent la parole et la rendent infructueuse.

Jésus décrit cet esprit d’incrédulité comme étant des épines. Cet esprit ce nourri des choses du monde, de la séduction des richesses et des autres convoitises.

En conclusion:

Notre foi est étouffée par les choses du monde. Nous sommes indisciplinés dans notre temps, nous perdons du temps. Cet esprit d’incrédulité ne part que par la prière et de jeûne. Nous devons le faire mourir de faim cet esprit d’incrédulité qui se nourrit des choses du monde. Pour les deux prochaines semaines, ne pas écouter la radio sur le chemin du travail, laissez tomber les publics-sacs et les centre d’achat.

  • Écoutons la Parole de Dieu en audio au lieu de la radio du monde.
  • Lire la bible au lieu des revues et des journaux.
  • Regarder des films bibliques au lieu des films et des émissions de TV.
  • Faisons des études bibliques sur nos ordinateurs au lieu de Facebook.

Lâchons Internet, une perte de temps inutile, qui ne sert qu’à garder vivant cet esprit d’incrédulité. Tout ce qui ne contribue pas à libérée notre foi … OUT!

  • Notre foi trouvera une liberté qu’il n’a pas connu depuis des années.
  • Nous allons remarquer une grande différence en une seule journée.
  • Notre voiture va devenir un sanctuaire de prière et la louange.
  • Après quelques jours, nous nous trouverons la connaissance de Dieu.

Nous aurons libéré notre foi et une fois de plus, il sera libre, libre de l’incrédulité, et prête à jeter des montagnes au loin dans la mer! N.B.: L’incrédulité est le contraire de la foi.

Romains 10 : 17 Ainsi la foi vient de ce qu’on entend, et ce qu’on entend vient de la parole de Christ.

Philippiens 4 : 8 Au reste, frères, que tout ce qui est vrai, tout ce qui est honorable, tout ce qui est juste, tout ce qui est pur, tout ce qui est aimable, tout ce qui mérite l’approbation, ce qui est vertueux et digne de louange, soit l’objet de vos pensées.